Ferme de Thury Narbéfontaine

Ferme de Thury Narbéfontaine

Contexte politico-économique

L’agriculture biologique est une réponse à la crise environnementale, dans son volet agricole et alimentaire. Les enjeux écologiques planétaires sont au centre de la politique actuelle.

 

Depuis le début des années 1990, les produits issus de l'agriculture biologique ont le vent en poupe en France et en Europe. Les produits issus d'agriculture biologique ont vu leur demande augmenter de l'ordre de 20 % par an. Les diverses crises alimentaires ont favorisé l'intérêt de nouveaux consommateurs pour les "produits bio". Longtemps caractérisée par de petits groupes de producteurs, de transformateurs et de consommateurs, l'agriculture biologique est désormais entrée dans les linéaires de la grande distribution et dans les nouvelles gammes de grands groupes agro-alimentaires. En France, entre 2001 et 2006, le nombre d'exploitations biologiques a augmenté de 2,5%. En 2006, l'agriculture biologique représentait 11 640 exploitations et 552 824 ha, soit 2% de la surface agricole utile.

Afin de pérenniser l'accroissement de ce mode de production et de mobiliser les moyens nécessaires au développement de l'agriculture biologique, le ministère chargé de l'Agriculture et de la Pêche a lancé en septembre 2007 le plan d'action "Agriculture biologique : horizon 2012", qui succède au plan pluriannuel de développement de l'agriculture biologique (1998-2006). Cinq priorités définissent les grands axes de ce plan d'action : la recherche, le développement et la formation, la structuration de la filière, la consommation de produits bio, la règlementation adaptée et la conversion et la pérennité des exploitations biologiques.

 



14/11/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres